| or Call: 250.744.4357

Tweet Me!

Andrew Lloyd Webber

Un compositeur anglais hors normes

Début des années '90: derniers succès?

Joseph... version 1991

Vers la fin des années 80, Andrew Lloyd Webber, assiste à une représentation de Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat et est fortement déçu par la production, il décide l'annulation de toute nouvelle représentation du musical. Il va se remettre au travail et en 1991, il présente sa nouvelle version, qui sera la version définitive du show, avec des arrangements modernisés sans trahir l'esprit original.

Jason Donovan

La nouvelle version ouvre à Londres au London Palladium, dans une mise en scène de Steven Pimlott et avec Jason Donovan dans le rôle-titre. Oui, Jason Donovan, le "pathétique" chanteur à midinettes des années '80. Et bien, il va être un magnifique Joseph, gagnant définitivement ses galons de chanteur de musical…

Le spectacle va ouvrir au London Palladium - le plus grand théâtre de Londres avec 2302 places - le 12 juin 1991 et va tenir l'affiche jusqu'au 15 janvier 1994 durant 1077 représentations et plus de 2 millions de spectateurs… L'album de ce cast a été #1 de la vente d'album au Royaume-Uni durant 4 semaines, et le single Any Dream Will Do a été #1 pendant deux semaines en juin-juillet 1991. Quand Donovan a quitté le show, il a été remplacé par le présentateur TV Phillip Schofield avec beaucoup de succès.

 


Jeux Olympiques

Lloyd Webber s'est vu proposer d'écrire l'une des deux chansons officielles pour les Jeux Olympiques de Barcelone 1992. Il a composé Amigos Para Siempre (Amis pour la vie) dont Don Black a écrit les paroles. Cette chanson a été interprétée par Sarah Brightman et José Carreras. Ce fut un hit mondial. L'autre chanson officielle, simplement intitulée Barcelona, était chantée par Freddie Mercury et Montserrat Caballé. Pas mal non plus…


Sunset Boulevard

Quand, dans les années '70, Lloyd Webber a vu le film Sunset Boulevard de Billy Wilder (1950, avec William Holden (Joe Gillis), Gloria Swanson (Norma Desmond) et Erich von Stroheim (Max Von Mayerling)), il a su qu'un jour il écrirait de la musique pour cette histoire. Serait-ce une chanson dans une simple pièce de théâtre ou un musical entier? Trop tôt pour le dire. Mais à part, quelques discussions en 1976 avec Hal Prince - qui détenait les droits d'adaptation au théâtre de Sunset Boulevard -, Lloyd Webber n'a pas travaillé concrètement sur l'œuvre avant d'avoir terminé Aspects of Love, c'est-à-dire après 1989.

En 1991, Lloyd Webber a demandé à Amy Powers, un avocat de New York n'ayant aucune expérience professionnelle d'écriture théâtrale, d'écrire les paroles de Sunset Boulevard. Don Black a été plus tard appelé à la rescousse pour travailler avec Powers. Ce sont ces deux auteurs qui ont écrit la version présentée en 1991 au Festival de Sydmonton. Dans cette version originale, Ria Jones jouait le rôle de Norma. Mais ce ne fut pas un succès!

Une version révisée, écrite par Don Black et Christopher Hampton déboucha sur un spectacle complet dévoilé au Festival de Sydmonton 1992, maintenant avec Patti LuPone dans le rôle de Norma. Et cette fois, ce fut un grand succès. Lloyd Webber a repris dans cette version plusieurs airs qu'il avait composé en 1986 pour le "mini-musical" Cricket, écrit avec Tim Rice et présenté en l'honneur de la Reine au château de Windsor et plus tard au Sydmonton Festival.

Création à Londres (Juillet 1993)

Patti LuPone, Betty Buckley, Elaine Paige, Petula Clark, Rita Moreno

La création a eu lieu à Londres le 12 juillet 1993 à l'Adelphi Theatre, dans une mise en scène de Trevor Nunn, des chorégraphies de Bob Avian et des costumes d'Anthony Powell. En tête de cast, onh retrouvait Patti LuPone dans le rôle de Norma Desmond, Kevin Anderson dans celui de Joe Gillis, Meredith Braun comme Betty Schaefer et Daniel Benzali comme l'ex-mari de Norma, Max.

Patti LuPone - Norma Desmond

Billy Wilder (le réalisateur du film qui a inspiré Lloyd Webber) et sa femme Audrey étaient présents le soir de la première, rejoints par Nancy Olson qui avait joué Betty Schaefer dans le film original. Ce soir-là, Billy Wilder a déclaré: «Patti LuPone est une star dès l'instant où elle se promène sur scène.»

Les critiques furent cependant mitigées, selon le relevé d'Associated Press (AP) réalisé par Michael Kuchwara: «Certains critiques pensent que Lloyd Webber a retiré tout le piquant de ce conte cynique. L'infusion amère de Billy Wilder a été diluée par Lloyd Webber.» Ce à quoi il a ajouté: «Lorsque LuPone sort de scène, le spectacle s'effondre

La plus grande partie du scénario, des dialogues et de l'ambiance film d'horreur, ont été préservés, sans oublier la projection au début du spectacle pour illustrer les séquences en voiture. Le parolier Don Black et le dramaturge Christopher Hampton ont intelligemment rajouté des traits d'humour au style du scénario original. A certains moments, Lloyd Webber parvient au swing de Billy Wilder. Les deux actes ouvrent avec des secouantes et hargneuses diatribes sur Hollywood, scènes d'exposition à la fois parlées et chantées, dans laquelle résonne une musique étonnamment sombre, aux accents de jazz, qui est l'une des plus intéressantes que j'ai rencontrée chez ce compositeur, et s'accorde parfaitement avec les paroles cyniques. Kevin Anderson donne vie à la voix sardonique de Billy Wilder et lui donne une vraie présence physique dans Sunset Boulevard. Mais cette voix est trop souvent étouffées à la fois par Pati LuPone et par les envies démesurées de décors de Lloyd Webber et de son metteur en scène, Trevor Nunn, voulant appliquer ce qui a été un succès pour Phantom of The Opera ou Les Miz à un récit intime. À certains moments, étrangement, le monumental décor avance comme un glacier vers le public ou s'en éloigne, ou, le plus spectaculaire, s'élève dans les cintres, emmenant les acteurs.

Frank Rich - New York Times

Moins d'un an plus tard, le spectacle a fermé pendant trois semaines pour réouvrir le 19 avril 1994. Le spectacle a été adapté pour coller avec la production de Los Angeles (voir ci-dessous), avec une deuxième «première». Le musical remanié comportait une nouvelle chanson, Every Movie's A Circus, un nouveau décor et un nouveau cast: Betty Buckley (Norma) et John Barrowman.

Betty Buckley et John Barrowman dans les escaliers de “Sunset Boulevard"

 Michael Bauer, qui jouait DeMille dans la production originale, a remplacé Benzali dans le rôle de Max, un rôle qu'il a joué jusqu'à la fin de la série londonienne. Anita Louise Combe (également dans la distribution originale où elle fut l'understudy du rôle de Betty Shaeffer pendant les neuf premiers mois) reprit le rôle de Betty Schaeffer, ce qu'elle fit aussi dans la première canadienne (avec Diahann Carroll dans le rôle de Norma). Cette fois, la critique fut dithyrambique et Betty Buckley fut encensée.

Le spectacle est une vraie amélioration par rapport à celui qui avait reçu des critiques mitigée l'été dernier.

David Lister - The Independent
Elaine Paige - Norma Desmond

Betty Buckley est partie à Broadway remplacer Glenn Close dans le rôle de  Norma Desmond dans la deuxième année de la production à Broadway. Elaine Paige, qui avait remplacé Buckley lorsqu'elle fut malade en 1994, repris le rôle de Norma Desmond dans le West End en mai 1995 avant de rejoindre, elle aussi, la production de Broadway jusqu'à la fin de la série, entre 1996 et 1997.

Petula Clark - Norma Desmond

Petula Clark qui avait remplacé Paige lors de ses vacances en septembre/octobre 1995, reprit le rôle à Londres en janvier 1996, lorsque Paige partit pour les États-Unis. La dernière actrice à jouer Desmond à Londres fut Rita Moreno, qui a remplacé Petula Clark, pendant ses vacances en septembre et octobre 1996. John Barrowman a joué Joe jusqu'en 1995, où il fut remplacé par Alexander Hanson. Graham Bickley a joué le rôle la dernière année de la série londonienne.

Rita Moreno - Norma Desmond

Le spectacle a fermé à Londres le 5 avril 1997, après 1.530 représentations. Alors, bien sûr, c'est un succès. Mais n'oublions pas qu'au moment de cette fermeture se jouait à Londres Phantom of the Opera depuis 11 ans, Starlight Express depuis 13 ans et Cats depuis 16 ans!!! Alors 3 ans et demi, c'est bien sûr un gros gros succès … sauf pour Lloyd Webber. Et en plus, malgré cette longue série, le musical termina en perte. Lloyd Webber n'a jamais récupéré l'argent investi dans cette impressionnante production.

Création à Los Angeles (Décembre 1993)

Glenn Close

Glenn Close - Norma Desmond

La création américaine n'a pas eu lieu à Broadway mais à Los Angeles - l'action se déroulant à Hollywood, le choix était judicieux - au Shubert Theatre, le 9 décembre 1993, soit deux mois après Londres. Glenn Close jouait le rôle de Norma et Alan Campbell celui de Joe. Après l'accueil mitigé de Londres, Lloyd Webber a eu le temps de retravailler le livret et la partition, resserrant l'intrigue, organisant mieux les orchestrations et rajoutant la chanson Every Movie's A Circus. Cette nouvelle production a été mieux reçue par la critique et fut un succès public, se jouant durant 369 représentations, ce qui est beaucoup pour Los Angeles. Cette production a fait aussi l'objet d'un nouveau cast-album qui fait aujourd'hui encore référence. C'est également le seul enregistrement intégral du spectacle, puisque l'enregistrement original de Londres a été raccourci de plus de trente minutes.

Une énorme controverse a débuté avec cette production - mais ce n'est pas la dernière - après que Faye Dunaway ait été embauchée pour remplacer Glenn Close. Faye Dunaway est entrée en répétitions avec Rex Smith pour le rôle de Joe et Jon Cypher pour celui de Max. Les tickets furent mis en vente, stipulant qu'à partir d'une certaine date Dunaway reprendrait le rôle de Glenn Close. Mais peu de temps après que le début des répétitions, les producteurs ont annoncé que Dunaway était incapable de chanter le rôle à un niveau suffisant - suivant leurs normes d'exigence - et que par conséquent ils seraient obligés de fermer la production à la dernière date prévue de Glenn Close. Dunaway a déposé plainte, affirmant que sa réputation avait été endommagée par les affirmations du producteur. Des bruits ont couru affirmant que la véritable raison de la fermeture était que la vente de billets pour les dates assumées par Dunaway n'étaient au niveau des espérances des producteurs et que ces derniers craignaient qu'une mauvaise presse liée à des problèmes financiers ou artistiques de la version de Los Angles, n'entache l'ouverture prochaine à Broadway. Les producteurs ont payé un important dédommagement à Faye Dunaway afin d'arrêter la procédure judiciaire.

Création à Broadway (Novembre 1994)

Glenn Close, Betty Buckley, Elaine Paige

L'ouverture du musical à Broadway au Minskoff Theatre a eu lieu le 17 novembre 1994 avec Glenn Close et Hearn reprenant leurs rôles de la production de Los Angeles et Alice Ripley rejoignant le cast dans le rôle de Betty. Le spectacle a ouvert avec la plus importante prévente de billets de toute l'histoire de Broadway (à l'époque) et s'est joué durant 977 représentations. Billy Wilder était présent le soir de la première et a été appelé en scène par Glenn Close lors des saluts. Dans une saison un peu particulière, avec seulement un autre musical nominé pour le Best Musical, la production a remporté plusieurs Tony Awards dont Glenn Close, comme meilleure actrice dans un musical (mais il n'y avait que deux nominées).

L'un des décors de “Sunset Boulevard"

Le critique de théâtre New-Yorkais du Times, Vincent Canby, commenta en ces termes les Tony Awards de cette année:

Les Awards ne signifient vraiment pas grand-chose lorsque la concurrence est faible ou simplement inexistante, comme ce fut le cas l'année où Sunset Boulevard a gagné son Tony. Ces prix servent pour la publicité et la promotion.

Vincent Canby - Times

Son jugement est un peu dur car Glenn Close était fabuleuse dans le rôle de Norma. Vingt ans plus tard, on parle d'ailleurs toujours d'elle pour l'hypothétique version cinéma du musical Sunset Boulevard.

Et voici la seconde controverse américaine… Patti LuPone, à qui Lloyd Webber avait initialement promis qu'elle créerait, après Londres, le rôle de Norma Desmond à Broadway, l'a poursuivi en justice pour ne pas avoir honoré sa promesse et lui avoir préféré Glenn Close. Elle reçut un dédommagement d'un million de dollars!!! Frank Rich, dans son livre The Hot Seat, a noté que ces deux procès (Patti LuPone et Faye Dunaway) ont contribué à faire de Sunset Boulevard le record de la production théâtrale ayant perdu le plus d'argent dans l'histoire des États-Unis (le record appartient désormais à Spiderman). Selon le New York Times, les coûts d'exploitation (ce que coûte de jouer une semaine) ont grimpé bien au-delà de ce qui avait été prévu. Par exemple, au cours de la semaine du 2 juillet 1995, cela a coûté 731.304$ pour jouer Sunset Boulevard (y compris les frais de publicité de 138.352$ alors qu'il avait été seulement budgété 40.000$ par semaine).

Les tournées ont également généré des pertes financières importantes. Frank Rich évalue la perte finale à plus de 20 millions de dollars, faisant de Sunset Boulevard un "flop-hit", car il s'est joué plus de deux ans devant plus d'un million de spectateurs.

Le musical a fermé à Broadway le 22 mars 1997, deux semaines avant Londres!