| or Call: 250.744.4357

Tweet Me!

Andrew Lloyd Webber

Un compositeur anglais hors normes

Fin des années '90: début des soucis?

1996

Ça commence bien et finit mal

1996 semble être une grande année pour Lloyd Webber. A la fin de cette année se joueront à Londres 6 musicals de Lloyd Webber: Cats (1981), Starlight Express (1984), The Phantom of the Opera (1986), Sunset Boulevard (1993), By Jeeves (1996) et Jesus-Christ Superstar(1996).

A Broadway, seulement 2: The Phantom of the Opera (1988) et Sunset Boulevard (1994). Et c'est aux Etats-Unis qu'il allait créer son nouveau musical, pour la première fois depuis 25 ans, depuis Jesus-Christ Superstar. Mais n'avançons pas trop vite et démarrons au début de cette année faste qui va mal finir…

By Jeeves - Version 1996

En 1996, Andrew Lloyd Webber et Alan Ayckbourn décident de tenter le diable et de recréer une nouvelle version de leur échec commun Jeeves, qui portera le nom de By Jeeves et qui contre tout attente, sera un succès. Ils ont entièrement réécrit le show pour en faire une réussite. Le spectacle ouvrit ses portes le 1er mai 1996 au Stephen Joseph Theatre de Scarborough, puis à Londres au mois de juillet au Duke Of York Theatre d'où il est transféré en octobre au Lyric Theatre. Le spectacle a tenu un peu plus d'une année dans le West End.



Martin Jarvis et John Scherer

Steven Pacey jouait Bertie Wooster et Malcolm Sinclair jouait son valet Jeeves. Pacey a été nominé pour l'Olivier Award du Best Actor in a Musical, et By Jeeves a aussi reçu des nominations pour Outstanding New Production et Best Costume Designer.

En novembre 1996, le spectacle ouvre aux Etats-Unis au Goodspeed Opera House dans le Connecticut avec Richard Kline (Three's Company) dans le rôle de Jeeves et John Scherer dans celui de Bertie Wooster. Le spectacle a été enregistré et diffusé en VHS et DVD avec l'acteur anglais Martin Jarvis reprenant le rôle de Richard Klinecomme Jeeves. Même si By Jeeves n'est pas une œuvre majeure de l'univers d'Andrew Lloyd Webber, elle reste particulièrement attachante.

Evita - Le film

Madonna - Eva Peron

De février à mai 1996, une adaptation cinématographique du musical Evita a été tournée par le réalisateur Alan Parker avec Madonna dans le rôle titre, Antonio Banderas dans le rôle du Ché et Jonathan Pryce dans celui de Juan Perón. Le film sortira en janvier 1997.

Le projet ne datant pas de 1996, de nombreuses actrices ont été pressentie pour incarner Evita dont Karla DeVito, Barbra Streisand, Liza Minnelli, Elaine Paige, Charo, Meryl Streep, Cher, Glenn Close, Olivia Newton-John, et Michelle Pfeiffer.

Madonna parle en ces termes de son expérience:

This is the role I was born to play. I put everything of me into this because it was much more than a role in a movie. It was exhilarating and intimidating at the same time ... And I am prouder of Evita than anything else I have done.

Madonna

Le film sera un vrai succès public, obtiendra 5 nominations aux Oscars (une gagnée) et 5 nomination aux Golden Globe (3 gagnées).

Jesus Christ Superstar - Version 1996

Comme il l'avait fait en 1991 avec Joseph and the Amazing technicolor Dreamcoat, Lloyd Webber va se réattaquer à l'une de ses premières œuvres, Jesus Christ Superstar. Il va moderniser  l'œuvre, sans endommager les arrangements originaux et … sans rajouter de megamix.

Le musical a ouvert au Lyceum Theatre de Londres le 19 novembre 1996 et s''est joué dans cette immense salle (2075 places) pendant plus d'un an, jusqu'au 28 mars 1998. Gale Edwards a assumé la mise en scène. Steve Balsamo a incarné Jesus et Zubin Varla était Judas. Joanna Ampil jouait Marie Madeleine. La production a été nominée pour un Olivier Award du Best Musical Revival mais n'a pas gagné. Jusque-là … une belle année. Mais, Whistle down the Wind va être créé moins d'un mois après ce revival de Jesus-Christ Superstar.

Whistle down the Wind - "Closed on the road" aux Etats-Unis

Le nouveau musical signé Andrew Lloyd Webber était une adaptation du film anglais des années 1960, Whistle Down The Wind, qui avait rendu célèbre l'actrice Hayley Mills. Le film se déroulait dans la campagne anglaise dans les années 1950. Par contre, l'adaptation de Lloyd Webber, se déroulait en Louisiane à la fin des années 1950, peu avant Noël.

Il s'agit d'une belle réflexion sur l'innocence de l'enfance et sur la foi religieuse simple. Trois enfants découvrent dans une grange un fugitif recherché par la police et croient qu'il est Jésus.

 Lloyd Webber s'est associé avec Jim Steinman pour écrire les paroles de ses chansons. Jim Steinman est lui aussi un compositeur célèbre, principalement de rock. Il a écrit les plus grands succès de Meat Loaf Bat Out of Hell, I'd Do Anything for Love (But I Won't Do That), de Céline Dion (It's all coming back to me now) et de Bonnie Tyler (Total Eclipse of the Heart, Holding Out for a Hero).

On est, à priori, dans un univers fort différent de celui des dernières années Lloyd Webber (Phantom, Aspects of Love et Sunset Boulevard). Quelques mois après Whistle down the Wind, Jim Steinman composera la musique de Tanz der Vampire, le musical inspiré du film de Roman Polanski. Une musique puissante et très … rock. Lloyd Webber avait sans doute envie de quelque chose de plus "sauvage" que ses dernières créations. Or le côté "sauvage" est vraiment une des marques de fabrique de Jim Steinman. Avec des potentiels tubes comme A Kiss est A Terrible chose To Waste ou The Nature Of The Beast, des chansons électriques comme Cold et Tire Tracks And Broken Hearts ou des chansons aux vers bouleversants comme de Vaults Of Heaven ou If Only, Jim Steinman a démontré qu'il avait le meilleur à offrir au monde du théâtre. Variety a parlé de son travail en ces termes:

Les paroles de Jim Steinman vont droit au but. Elles sont intelligentes et précises, offrant les seuls moments humoristiques de la soirée et font progresser l'histoire en développant les thèmes principaux.

Variety

Avant Broadway, le musical fut testé à Washington au National Theatre, du 12 décembre 1996 au 9 février 1997 (70 représentations et 6 previews (depuis le 6 décembre)). Les critiques furent majoritairement négatives. La mise en scène de Hal Prince (avec qui Lloyd Webber avait fait Evita et The Phantom of the Opera) fut terriblement critiquée.

Quelques jours après la première, la production annonça que Whistle down the Wind n'ouvrirait pas comme prévu à Broadway le 17 avril 1997 au Martin Beck Theatre, mais le 15 juin. Cela leur laisserait du temps pour faire les adaptations nécessaires. Quelques temps plus tard, l'annonce définitive tomba: il n'y aurait pas de première à Broadway. Aux Etats-Unis, il y a une expression pour ce type d'échec: "Closed on the road" (fermé en route … pour Broadway). L'échec est cette fois clair, net et précis. Lloyd Webber a fait l'annonce officielle en ces termes:

I believe Whistle Down the Wind to be one of the strongest scores I have composed in many years. But I believe, possibly because it was originally conceived for the cinema, Whistle has not found its stage voice yet. I agree with those who feel that it needs time for its creative team to stand back from it. It's far, far too good a musical to open on Broadway until it's truly ready.

Andrew lloyd Webber

Malgré cet énorme et retentissant échec, Lloyd Webber et Steinman vont se remettre au travail…. sans Hal Prince. Gale Edwards va prendre sa place, Lloyd Webber étant très satisfait du travail accompli sur le revival de Jesus-Christ Superstar.. Et cela va valoir la peine…


Whistle down the Wind

Londres 1998

Et il va falloir attendre plus d'un an et demi pour que la version londonienne ouvre: il faudra patienter jusqu'au 1er juillet 1998 pour pouvoir juger des changements à l'Aldwych Theatre. Les modifications de l'œuvre ne sont pas spectaculaires: deux chansons des enfants (Spider et Grownups Kull Me) sont supprimées et remplacées par deux autres (I never get what i pray for et Home by now). Trois autres chansons ont été replacées ailleurs dans le musical. Mais par exemple, le personnage principal, The Man, n'a toujours qu'une chanson dans le premier acte et une seconde chanson dans le deuxième acte.

Le décor est plus impressionnant qu'à Washington car tout se déroule près d'une autoroute qui "monte et descend" au fil des scènes… La mise en scène de Gale Edwards est surtout beaucoup plus dynamique que celle de Hal Prince à Washington.

Lloyd Webber, qui n'est plus sûr de rien, va jouer le forcing en inondant le marché de publicités pour son spectacle et en multipliant les apparitions télévisées, la plupart du temps en duo avec Lottie Mayor, qui joue le rôle de Swallow. Ici aussi, quelque chose d'étonnant. A Washington, l'actrice qui jouait Swallow avait été critiquée comme étant trop âgée pour le rôle, mais ici à Londres, Lottie mayor a 34 ans! Comme quoi, Lloyd Webber peut résister à certaines critiques.

Marcus Lovett (The Man) & Lottie Mayor (Swallow)

Pour assurer le renom du spectacle, il va aussi se lancer dans quelque chose qu'il n'avait plus fait depuis longtemps: sortir un concept album. Il va enfoncer le clou histoire de plaire à un maximum de fans de tous âges et de tous horizons: ce concept album se veut comme une compilation des meilleurs titres du spectacle, interprété par des chanteurs venu de l’univers Steinman (Bonnie Tyler, Meat Loaf), de vieilles connaissances d’Andrew (Michael Ball, Donny Osmond ou Elaine Paige) ou encore plonge carrément dans la pop 60’s (Tom Jones-Everly Brothers), 80’s (Boy George) ou 90’s (le boys band Boyzone et Tina Arena). Vu à froid aujourd'hui, cet album est loin d'être une réussite totale et est très inégal. Boyzone sera cependant numéro 1 en Angleterre avec leur version de No matter what même, si selon nous, ce n'est qu'une pâle copie de la version du show. Il faut attendre plus d’un an avant de pouvoir acheter le cast-album original de Londres, qui à ce moment-là a déjà été remplacé et ne joue plus sur scène!!!

Concept Album

Original london Cast

Le spectacle va tenir l'affiche de l'Aldwych Theatre jusqu'au 6 janvier 2001, soit près de deux ans et demi. Même commentaire que d'habitude, malheureusement: dans l'absolu, il s'agit d'un succès, mais pour Lloyd Webber, c'est un demi-échec. Ou pire, la fin d'une ère!


Cats

Version video

En 1998, Lloyd Webber a décidé de produire une version vidéo de Cats, basée sur la version scénique, mettant en vedette Elaine Paige qui avait créé le rôle de Grizabella à Londres mais ne le jouait plus depuis longtemps. On y retrouve aussi Ken Page qui avait créé le rôle Old Deuteronomy à Broadway, Sir John Mills comme Gus, Michael Gruber comme Munkustrap, John Partridge Pichaud comme The Rum Tum Tugger, Jo Gibb comme Rumpelteazer. Les danseurs et autres chanteurs ont été puisés dans les différentes versions de Cats se jouant dans le monde.

La mise en scène est signée David Mallet mais respectait les chorégraphies et la mise en scène originale. Le spectacle a été filmé à l'Adelphi Theatre de Londres (même s'il se jouait encore au New London Theatre) et a été édité en VHS et DVD, ainsi que diffusé à la télévision dans le monde entier. Andrew Lloyd Webber et les autres membres de l'équipe de production ont voulu que les spectateurs aient le sentiment d'assister au spectacle en live et pour cela ont limité les prises de vue à des angles faisant face à la scène, même si ils n'ont pas lésiné sur les gros plans.

 

The Royal Albert Hall Celebration

(7 avril 1998)
ALW a 50 ans

Le 7 avril 1998, un concert a été organisé célébrant le 50e anniversaire de Sir Andrew Lloyd Webber au Royal Albert Hall. Il comportait plus de deux heures d'extraits d'œuvres de Lloyd Webber des trois dernières décennies. Ce fut une nuit mémorable, où les stars succédaient aux stars dans un décor style Eurovision, célébrant une longue collaboration avec l'un des plus importants compositeurs britanniques de musicals. Elaine Paige y chante Don't Cry for Me Argentina et Memory, mais on y retrouve aussi Michael Ball et Donny Osmond, Bonnie Tyler, Tina Arena ou même Boyzone. Bien sûr, un autre Lloyd Webber est présent: Julian Lloyd Webber et ses Variations au violoncelle. Mais les vraies stars de la soirée sont l'ex-épouse de Sir Andrew, Sarah Brightman, qui chante de manière exceptionnelle un extrait de The Phantom of the Opera, Antonio Banderas et Glenn Close… qui descend les escaliers telle Norma Desmond et chante un extrait de Sunset Boulevard. A la fin du spectacle, Andrew Lloyd Webber parle de sa prochaine œuvre: The Phantom's Return et en propose un extrait: The heart is slow to learn interprété par rien de moins que Dame Kiri Te Kanawa. Mais le prochain musical que Lloyd Webber va composer ne sera pas la suite de The Phantom of the Opera mais Beautiful Game. La suite de The Phantom of the Opera devra encore attendre 12 ans! Ce sera Love never dies en 2010.